Menu

Sa virginité en échange des 200 ados kidnappées

Adokiye, starlette nigériane, est prête à offrir son corps aux militants de Boko Haram contre la libération des lycéennes enlevées au mois d’avril dans le nord-est du pays.

Adokiye, star de la chanson au Nigeria, a déclaré qu'elle était prête à offrir sa virginité aux militants de Boko Haram contre la libération des jeunes lycéennes

Adokiye, star de la chanson au Nigeria, a déclaré qu’elle était prête à offrir sa virginité aux militants de Boko Haram contre la libération des jeunes lycéennes

Une starlette nigériane a trouvé un moyen radical de faire parler d’elle sur le web. La jeune femme âgée de 23 ans propose en effet d’offrir sa virginité aux militants de Boko Haram en échange du retour des quelque 200 lycéennes kidnappées en avril dernier dans le nord-est du Nigeria.

Malgré la mobilisation internationale, les jeunes filles sont toujours introuvables. Adokiye, musicienne et actrice au Nigeria, considère d’ailleurs que la campagne #BringBackOurGirls lancée par Michelle Obama et David Cameron est trop molle. La starlette tente donc un coup de poker en payant de sa personne: «C’est injuste. Elles sont trop jeunes. J’aimerais pouvoir m’offrir en échange de leur liberté», a déclaré la jeune femme au journal nigérian «Vanguard». «Elles ont entre 12 et 15 ans, bon Dieu! Je suis plus âgée et plus expérimentée. Même si 10 à 12 mecs doivent me prendre chaque nuit, je m’en fous! Libérez ces filles et laissez-les retourner auprès de leurs parents», demande la jeune femme.

Publicité de mauvais goût?

La proposition d’Adokiye a provoqué une vague de réactions sur les réseaux sociaux. Certains fans louent le «courage » de leur idole, qu’ils qualifient d’«héroïne». D’autres, plus critiques, considèrent sa démarche comme une opération de communication de très mauvais goût.

Boko Haram, dont l’insurrection a fait plusieurs milliers de morts au Nigeria depuis 2009, a commencé à kidnapper des jeunes filles dans cette région bien avant le rapt d’environ 200 lycéennes de la ville de Chibok, mi-avril. Le 24 juin, de nouvelles attaques attribuées à Boko Haram ont fait de nouvelles victimes dans le nord-est du pays. Le chef d’une milice locale, Aji Khalil, confirmait que plus de 60 femmes avaient encore été enlevées.

Un rapport de Human Rights Watch datant de fin 2013 fait notamment état d’enlèvements et de viols de femmes et de jeunes filles par le groupe islamiste et d’enrôlement de force de jeunes enfants. Début juin, au moins vingt jeunes femmes ont été capturées dans une communauté peule, dans le village de Garkin et ses alentours, à 8 km de Chibok.

AFP

Lâchez commentaire sur FIRST MAGAZINE

Commentaires

No comments

Laisser un commentaire

eMAG, Le numéro 1 des webzines en cote d’Ivoire

eMAG, Le numéro 1 des webzines en cote d’Ivoire
eMAG: Des news de la mode des potins du sport des stars...En un clique découvre toute l'actualité du showbiz dans first mag le numéro 1 des webzines en cote d'Ivoire

Cent Pour Cent Solde

Social Counter

  • 304 posts
  • 1989 comments
  • 0 followers
  • 0 fans
  • 0 subscribers

APPLICATION MOBILE ANDROID